Credit-in-fine.fr : le prêt in fine de A à Z

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Si dans un prêt amortissable il y a lieu de rembourser mensuellement une partie du capital avec ses intérêts, le prêt in fine l’exige que le remboursement des intérêts, ce qui fait que l’amortissement du capital ne se fait pas progressivement, il est remboursé au terme du prêt immobilier. Dans ce cadre, l’emprunteur constitue donc une épargne par des versements mensuels ou en une seule fois. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une assurance vie souscrite en faveur de la banque, c’est-à-dire que la valeur du placement ou de l’épargne sera destinée au final au remboursement du capital emprunté auprès de la banque.

Le fonctionnement du prêt in fine

Le crédit in fine a été mis en place pour les avantages fiscaux qu’il procure. C’est le type de crédit approprié pour les personnes frappées par un taux d’imposition élevé et celles qui ont des sources de revenus fonciers. Il en est ainsi des investisseurs locatifs tels que les SCI aussi bien que les particuliers.

Les investisseurs locatifs peuvent en effet soustraire les intérêts d’un emprunt immobilier des revenus qu’ils perçoivent sur un investissement locatif. La déduction augmente au fur et à mesure que les intérêts sont élevés et pourtant le calcul des intérêts est établi à partir du capital restant dû, ce qui réduit la charge mensuelle dans le cas d’un prêt amortissable classique. Comme les intérêts sont dégressifs, ils diminuent avec le temps, mais cela n’est pas le cas du crédit in fine dans le cadre duquel l’amortissement du capital n’a lieu qu’au terme de la durée du prêt. Le fait que les intérêts restent à un niveau supérieur permet aux souscripteurs du prêt immobilier de bénéficier d’une grande marge de déduction fiscale.

Les avantages et les inconvénients de crédit in fine

Le grand inconvénient du prêt in fine est le taux d’intérêt appliqué, qui est beaucoup plus élevé comparé à ceux des prêts immobiliers amortissables. Il apporte cependant de nombreux avantages qui comblent cette lacune. Parmi ces avantages on peut citer les déductions fiscales obtenues graves aux intérêts élevés. Il y a aussi la rentabilité de la capitalisation du taux de rendement de placement qui s’avère être supérieur au taux appliqué à l’emprunt. En cas d’accident de la vie, l’assurance de prêt rembourse généralement la totalité de l’emprunt, ce qui fait qu’en cas de décès, les successeurs pourront bénéficier du placement et/ou du bien immobilier.

Un site pourra répondre à toutes vos interrogations sur le crédit in fine, il s’agit de www.credit-in-fine.fr, un portail d’informations et d’actualités complet sur cette solution de prêt de plus en plus incontournable.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *